Aller au contenu principal
aller directement au contenu
12 Janvier 2015

Le séminaire de Sainte-Anne de Jean Oury : « Le dossier Oury-Félix »

Dans la suite des deux premières années du séminaire, nous interrogeons la pensée de Jean Oury, au long de sa pratique à la Clinique de La Borde, et lors du séminaire de Sainte-Anne et du séminaire de La Borde. Le point de vue de cette année est décalé par rapport aux résultats déjà acquis. Nous souhaitons interroger les relations de la pensée d’Oury avec celle de Le séminaire de Sainte-Anne de Jean Oury : « Le dossier Oury-Félix », qui prirent deux aspects : la connivence puis la divergence.

7 Janvier 2015

Humain, posthumain, transhumain, surhumain, inhumain

Le séminaire proposé revêt une triple ambition. Analyser les courants transhumanistes en sortant de la vision caricaturale que l’on en donne habituellement. Aboutir à une compréhension assez fine de cette idéologie, pour percevoir sa cohérence d’ensemble, ses logiques pratiques (à la fois éthiques, sociales, politiques et économiques) et théoriques (arrière-fond épistémologique et métaphysique), mais aussi ses paradoxes. Analyser, à partir de la position transhumaniste, les débats bioéthiques, écologiques et théologiques qui, sous des filtres rationnels et (ou) religieux tendent parfois à imposer des dogmes indiscutables, engageant par exemple au culte d’un génome humain confinant au fétichisme comme si ce code biologique devait être éternel, ou d’une forme organique humaine qu’il faudrait absolument défendre pour d’obscures raisons identitaires ; ou alors engageant à voir non pas l’homme mais la nature comme une essence idéalisée dont la pureté ne saurait supporter l’action néfaste parce qu’artificielle des humains ; ou encore laissant le champ libre à des réinterprétations religieuses réactionnaires, par exemple sous formes de théologies créationnistes. Ces trois types d’attitudes (humaniste, naturaliste et théologique) n’étant que superficiellement éloignées les unes des autres.

18 Décembre 2014

Objets et échanges

Des objets interviennent aussi bien dans les rapports sociaux que dans le champ de la sexualité. « Objets-causes du désir » (et non pas objets du désir) chez Lacan, objets qui condensent des rapports sociaux sans avoir à les expliciter ou qui, au contraire, rendent illisibles et irréels ces rapports sociaux comme dans l’analyse du fétichisme de la marchandise chez Marx. La visée de ce séminaire est d’abord de pouvoir préciser, pour saisir mieux le statut des objets dans le monde contemporain, dans quels cas cette capacité des objets à condenser des relations sans avoir à les expliciter permet l’instauration des rapports sociaux et des rapports de désir, dans quels cas, au contraire, les objets font obstacle au développement effectif de ces rapports.

20 Octobre 2014

Henri Bergson, prix Nobel de littérature

En 1927, le prix Nobel de littérature fut attribué à Bergson, habituellement considéré comme philosophe. Le séminaire se donne pour consigne de prendre à la lettre cette attribution et de lire l’œuvre de Bergson comme celle d’un écrivain. Il ne s’agira pas seulement d’être attentif au style, au vocabulaire, aux figures de cette œuvre, en effet remarquablement « écrite » (comme le disent souvent ses commentateurs qui pensent avec cette formule, avoir tout dit de son écriture), mais d’envisager aussi la question de son invention.

Continuez avec plus d'articles

avec les dossiers les plus commentés