Aller au contenu principal
aller directement au contenu
14 Décembre 2012

Sex sells. Blackness too ?

Depuis les années 1990, les cultures populaires noires (hip hop, rap, dancehall, Rn’B,…) jouissent d’une reconnaissance artistique et commerciale sans précédent.Cette réussite se construit parfois au prix de stéréotypes sexistes et racistes largement exploités par les marques de sportswear et d’autres biens de consommation (boissons, alcools, etc.) et relayés par les médias de masse.

Quelles sont les incidences de la diffusion massive de ces clichés sur nos modes de perception des jeunesses noires (en France, aux États-Unis) et d’origine nord-africaine (en France) ?
Les intervenants analyseront les multiples images qui circulent dans ces musiques. Casey apportera son point de vue d’artiste de rap.

 

Avec :

Franck Freitas, doctorant en science politique (Université de Paris 8)

Gérôme Guibert, sociologue, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle,

co-fondateur et directeur de publication de la revue Volume !

Karima Ramdani, doctorante en science politique (Université de Paris 8)

Casey, artiste rappeuse

Animation :

Nelly Quemener, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle

 

Une conférence enregistrée le 26 novembre 2012

 

                                                                   © VINCENT ISORE

 

 

 

 

 

Thèmes :

Les réactions 0