Aller au contenu principal
aller directement au contenu
9 Mars 2016

FAUT-IL ÊTRE HEUREUX ?

La question a de quoi surprendre. Qui ne souhaite l'être ? Aristote déjà, dans sa célèbre "Éthique à Nicomaque", définissait le bonheur comme la finalité de nos actions : il est la seule chose que l'on recherche pour elle-même. Mais aujourd'hui chacun semble sommé d'être heureux : une injonction au bonheur retentit de toutes parts, sans que la définition du bonheur soit devenue plus claire...

CC Lesley Hopwood / Flickr

 

  • Daniel Frey, Maître de conférences en philosophie de la religion et anthropologie à la Faculté de Théologie Protestante de l’Université de Strasbourg
  • Franck Fischbach, Professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg
  • Sarah Schimchowitch, Docteur en Neurosciences au Cnrs
  • Élian Cuvillier, Directeur des études à l’Institut Protestant de Théologie de l'Univerité de Montpellier 3.

 

JW Player goes here
 
 

Aller plus loin...

 


 

Continuezavec les dossiers les plus commentés

MORIN LIONEL,
Dimanche 13 Mars 2016 à 11h34

SI LE BONHEUR N'EXISTAIT PAS ON SERAIT PEUT ETRE PLUS HEUREUX! PAUL GADENNE in SILOE