Aller au contenu principal
aller directement au contenu
11 Octobre 2013

DERRIDA, LACAN : PSYCHANALYSE ET DÉCONSTRUCTION

Malgré l’existence de problématiques qu’elles ont en partage, autour notamment du concept de vérité, et l’existence de débats qui les ont historiquement opposées, psychanalyse et déconstruction sont rarement articulées l’une à l’autre ; la question de leurs relations, complexes, obliques et tendues, mérite d’être posée.

Jacques Derrida CC Flickr / Ben Oswest

 

Il s’agira de susciter les conditions d’une conversation renouvelée, de ranimer, de rappeler les termes, même âpres et houleux, de la conversation qu’elles n’ont pas cessé d’entretenir à mots couverts depuis plusieurs décennies. «  L’explication théorique  » entre psychanalyse et déconstruction que Jacques Derrida appelait de ses vœux n’a pas fini d’avoir lieu et vaut d’être prolongée. Cette explication, qui met aux prises deux œuvres, celle de Jacques Lacan et de Jacques Derrida, passe par un, voire deux, tiers, avec lesquels chacune entretient une relation éminemment singulière qui détermine sa relation à l’autre  : l’œuvre freudienne dont Jacques Derrida et Jacques Lacan, différemment, mais également, héritent aussi bien que l’œuvre heideggerienne.

 

Un séminaire d'Isabelle Alfandary, enregistré par le Collège International de Philosophie, le 2 octobre 2013.

 

# Psychanalyse et déconstruction

 

Pour aller plus loin...

 


 

Continuezavec les dossiers les plus commentés

Dure réalité,
Lundi 8 Septembre 2014 à 16h01

Non les commentaires ne sont pas représentatifs des auditeurs de France Culture - du moins je veux y croire :x

PATRICIA COLOVINI TARET,
Lundi 14 Octobre 2013 à 18h26

merci

Thierry BEUREY,
Lundi 14 Octobre 2013 à 09h50

N'oublions pas de (re)lire, entre autres, "Le Livre noir de la psychanalyse", (Les Arènes).

tribak @ Thierry BEUREY,
Mardi 28 Janvier 2014 à 21h37

Il faut lire surtout Michel Onfray sur Freud