Aller au contenu principal
aller directement au contenu
24 Février 2016

COMMENT LA MUSIQUE MODIFIE NOTRE CERVEAU ?

Étudier et comprendre les liens entre musique et cerveau c’est mieux comprendre comment le cerveau est modifié par des expériences et des apprentissages (neuroplasticité), et également tenter d’expliquer quels sont les mécanismes qui permettent à la musique d’être thérapeutique.

CC mandyxclear / Flickr

 

Les observations cliniques en neurologie ont suggéré dès la fin du 19ème siècle que notre cerveau présentait une réponse singulière à la musique, notamment au regard des capacités liées au langage. C’est à la fin du 20ème siècle, avec la révolution de l’imagerie cérébrale, que l’étude des effets de l’écoute et de la pratique musicale a pris soudain une autre dimension...

  • Hervé Platel, professeur de Neuropsychologie à l'Université de Caen, présente ses travaux à la «Journée Science et Musique», un évènement organisé par l’Université de Rennes 1 et L’IRISA (Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires). La journée Science et Musique propose une immersion festive dans le monde de la recherche et des technologies de la musique pour découvrir, interagir et jouer avec le son.

 

 

Aller plus loin...

 


 

Continuezavec les dossiers les plus commentés

bouvier,
Lundi 2 Novembre 2015 à 13h10

bonjour à vous, Oliver Sacks -merveilleux neurologue- exceptionnel homme- en parle fort bien ! bien cordialement, nb

ju,
Jeudi 22 Octobre 2015 à 12h28

Voilà plusieurs mois que nous travaillons à la réalisation d’audiovisuels autour de la maladie d’Alzheimer, afin de remettre à leur juste place les outils de thérapie complémentaire que sont la musique et la danse. Nous avons d’ores et déjà terminé « La mélodie d’Alzheimer », documentaire musico-scientifique qui appelle à de véritables questionnements sur les liens entre musique et cerveau. Il s’appuie sur les propos des plus grands spécialistes des maladies neurodégénératives, des chercheurs en neurologie, neuropsychologie et psychologie cognitive. Avec les artistes, ceux-ci apportent un éclairage scientifique, médical et humain sur la métamorphose spectaculaire de l’état des patients que le documentaire accompagne et qui suivent des ateliers de chant et de danse. Aujourd’hui, nous lançons un appel au financement participatif sur le site kisskissbankbank afin de pouvoir terminer les entretiens, soit 4 séries de programmes courts qui présenteront un total de 33 portraits : les chercheurs, les artistes, les médecins et les patients. Seriez-vous prêts à participer à l’éclosion de ce projet et à ces alternatives d’humanité en nous donnant un petit coup de pouce financier et/ou en assurant quelques transferts mails ciblés. C’est ensemble que nous ferons courir la voix et l’espoir ! Il nous reste encore 17 jours pour trouver 2400 euros et finaliser le projet. Pour participer, cliquez sur ce lien, vous y trouverez la présentation détaillée du projet, des photos, des vidéos. Votre histoire avec nous commence …. http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/de-la-maladie-d-alzheimer-a-la-melodie-d-alzheimer Avec ce projet, vous participez à défendre et à communiquer l'engagement de ces chercheurs, musiciens, danseurs, médecins qui rendent les patients heureux ; à démontrer que le sourire, la joie du partage peuvent coexister très longtemps. Merci Nous restons à votre entière disposition pour tout complément d’information, Bien à vous Anne Bramard-Blagny 7, rue Hernoux 21000 Dijon Tél : 03 80 30 47 11 - fax : 03 80 30 16 90 Portable : 06 83 02 35 94 anne.bramardblagny@gmail.com Et pour en savoir plus: ABB Reportages: http://www.abbreportages.com

roux liliane,
Mercredi 1 Juillet 2015 à 17h47

a propos du cas de degenerescence de MAURICE RAVEL, cela me rappelle le cas d'une cousine atteinte de la maladie de CREUZFELD JACOB. elle disait : "je vois mais je ne vois pas " - en fait le nerf optique était integre mais les neurotransmetteurs étaient détruits, aussi les connexions pour percevoir ses images visuelles étaient impossibles: elle fut traitée en 1989 a ATLANTA ( USA ) pour "depression nerveuse " ce qui était le cas mais c'est le cas aussi de beucoup de maladies mentales qui au début apparaissent aux proches comme anodines... j'ai remarqué que beaucoup de pathologies mentales s'épanouissent après une phase dépressive et via les addictions ( alcool- drogue etc ) conduisent à une pathologie merci, j'attends votre avis, une artiste lyrique : LINDEN BLOSSOM ( you tube )

Christiane Fadat-Cialdi,
Lundi 29 Juin 2015 à 11h45

Passionnante communication de Hervé Platel ! Ravie d'entendre que l'exposition à la musique a des effets de neuroplasticité ....j'ai 70 ans et me suis mise à la guitare à l'âge de 60 ans ...par pour un gain de plasticité rassurez-vous mais pour le plaisir immense de la pratique d'un instrument !!!