Aller au contenu principal
aller directement au contenu
22 Avril 2016

CERVEAU, SEXE, ET QUELQUES PRÉJUGÉS

Malgré l'avancée des connaissances en neurosciences, les idées reçues sur les différences cérébrales entre les femmes et les hommes n’ont pas été balayées. Ces discours laissent croire que nos aptitudes et nos personnalités sont câblées dans des structures mentales immuables. Or, les progrès des recherches montrent le contraire : le cerveau, grâce à ses formidables propriétés de plasticité, fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l'apprentissage et de l'expérience vécue. Rien n'est jamais figé dans le cerveau, quels que soient le sexe et les âges de la vie.

CC Ellis Nadler / Flickr

 

L'objectif de cette conférence est de donner à comprendre le rôle de la biologie mais aussi l'influence de l'environnement social et culturel dans la construction de nos identités de femmes et d'hommes.

  • Catherine Vidal, neurobiologiste, directrice de recherche, Institut Pasteur.

 

 

Aller plus loin...

 


 

Continuezavec les dossiers les plus commentés

Bruno,
Mardi 17 Mai 2016 à 13h58

Voici le lien vers la version PDF de l'article des chercheurs F. Ramus et N. Gauvrit, publié dans la revue Science et pseudo-sciences de juillet 2014: http://www.lscp.net/persons/ramus/docs/MethodeVidal.pdf La tribune du Monde (dont les deux auteurs de l'article sus-cité sont aussi signataires) est lisible dans son intégralité sur la page ReaserchGate de N. Gauvrit (cliquer sur View à doite pour afficher l'image de l'article) : https://www.researchgate.net/publication/301547488_Les_differences_sexuelles_meritent_mieux_que_des_caricatures

Laurent Vercueil,
Dimanche 8 Mai 2016 à 08h02

Le combat est juste, mais ce n'est pas une raison pour ne pas être rigoureux sur le plan scientifique: http://www.scilogs.fr/raisonetpsychologie/le-sexe-du-cerveau/ Voir aussi la tribune du monde (médecine & science) d'avril dernier : http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/04/18/les-differences-sexuelles-meritent-mieux-que-des-caricatures_4904436_1650684.html

boxer,
Lundi 25 Avril 2016 à 10h57

Conférence de tout petit niveau, on apprend rien.. et quelle piètre avocate. Le début est rebutant pour un exposé qui se dit scientifique, il s'inscrit d'emblée dans le domaine idéologique dont elle prétend dénoncer les sinistres influences sur la science, et tout le discours est sur le même ton. Humour facile de caricaturiste. Partir du postulat qu'une observation est un préjugé, ça mène pas loin. Elle reconnaît elle même que les hormones ont une influence, mais prétend démontrer que hommes et femmes ont des cerveaux identiques car ils sont semblables au stade.. infantile. lol c'est ça l'excellence de l'institut Pasteur? débiter autant de facilités régressives avec de l'argent public .. misère

sophieparmentier,
Samedi 23 Avril 2016 à 10h04

Plus de culture et moins de gender, ce serait bien... Histoire de ne pas céder aux modes de l'université française (qui elle même suit de quelques années les modes de l'université américaine). Quand on entend les délires identitaires qui sortent de nos universités, on pourrait espérer que France Culture fasse preuve d'un peu de scepticisme vis à vis de ces modes et nous propose autre chose que ces obsessions biologiques.

Florence BARBINI,
Lundi 14 Décembre 2015 à 13h57

staliniennes, (correction) En gros, il n'y a que Julie qui ne soit pas réac. C'est assez inquiétant pour des auditeurs de France Culture ou des scientifiques, on n'ose même pas imaginer les commentaires sur des radios moins intellos. La conférence était très intéressante. Catherine Vidal a encore beaucoup de travail devant elle, et on lui souhaite beaucoup d'encouragements : au delà de la compétence et du professionnalisme, il lui faut aussi la force qui fera changer les préjugés ! On lui souhaite de chaleureux et sincères encouragements !!!