Aller au contenu principal
aller directement au contenu
3 Mars 2015

HEIDEGGER ET « LES JUIFS »

Heidegger, tout au long de son chemin de pensée, aura été entouré de « penseurs juifs », élèves ou collègues, interprètes ou critiques, adversaires ou héritiers : Husserl, Arendt, Marcuse, Jonas, Cassirer, Derrida, Freud, Lukacs, Levinas, Strauss, Anders, Buber, Celan, Adorno, Benjamin, Rosenzweig... Ce colloque n’entend pas uniquement statuer sur Heidegger et le judaïsme, ou sur Heidegger et l’antisémitisme ou même sur Heidegger et les Juifs. Il s’agit pour nous de considérer ou de reconsidérer la figure d’un des plus importants philosophes du XXème siècle et de nous interroger : en quoi et pourquoi le « judaïsme » demeure-t-il pour Heidegger de l’ordre d’une dette impensée ? La compromission politique de Heidegger avec le national-socialisme, que la publication récente des Cahiers noirs fait apparaître sous un jour encore plus cru, ne fait qu’accentuer cette interrogation et cette énigme.

2 Mars 2015

IMPRESSION 3D : POUR QUOI FAIRE ?

L'impression 3D est un nouveau procédé de fabrication d'objets à partir d'un fichier numérique et d'une imprimante utilisant divers matériaux. Elle a déjà bouleversé l'industrie, et son marché est en pleine explosion. Elle commence aussi à se développer chez les particuliers. Cette technique stimule la créativité et l'économie par sa dimension collaborative et la relocalisation des moyens de production. Annonce-t-elle une 3ème révolution industrielle ?

27 Février 2015

LE BONHEUR AU TRAVAIL : DÉFAITE OU DÉFI ?

Alors que l'actualité sociale se fait régulièrement l'écho de situations difficiles dans le monde du travail et de l'entreprise, que les risques psycho-sociaux, voire les suicides au travail défraient la chronique, que le chômage poursuit sa hausse ... qu’en est-il aujourd’hui de la question du Travail en France ? Quelle place occupe-t-il réellement dans nos vies et peut-on imaginer qu’il puisse être … un des ressorts essentiels du bonheur ? Au-delà d’un manifeste pour qu’il le soit, le reste ou le devienne, quelles ressources mobiliser ? Quelles actions entreprendre ? Quelles réflexions mener ?

26 Février 2015

UN LANGAGE MUSICAL DE L'EFFROI

Qu'il s'agisse de Satan chez Hugo ou de Méphistophélès chez Goethe, Satan et les démons n'ont pas cessé de fasciner les Romantiques. En musique aussi, cette fascination pour le mal a été constante tout au long du XIXème siècle. L'exemple le plus emblématique en est le « Freischütz » de Carl Maria von Weber (1821), d'après un conte populaire germanique retranscrit dans un « Livre des démons » paru en 1811. On retrouve des obsessions du même type dans le « Songe d'une nuit de sabbat » extrait de la « Symphonie Fantastique » (Berlioz, 1830). Enfin, le parcours s'achève sur « Le Vaisseau Fantôme » de Richard Wagner. Frissonnez !

Continuez avec plus de dossiers

avec les dossiers les plus commentés